Côte d'Ivoire

Date de publication
L’hôpital général de Danané a été officiellement livré par le Premier Ministre, Patrick Achi
Zone géographique
Côte d'Ivoire
Crédit photo : Gouvernement de Côte d'Ivoire

C'est un communiqué officiel qui nous apprend que l’hôpital général de Danané, bâti sur 5,1 ha pour 24,9 milliards de FCFA  (soit environ 38 millions d'euros) dont 6,9 milliards de FCFA pour les équipements, a été officiellement livré, le jeudi 22 décembre 2022 par le Premier Ministre ivoirien, Mr Patrick Achi.

’L’ouverture de l’hôpital général de Danané était attendue. La patience des populations qui ont fait confiance au Président de la République et à son Gouvernement n’est pas déçue. Devant nous se dresse une infrastructure de santé de premier rang bâtie sur une superficie de plus de 10 000 m2 avec une capacité de 100 lits. Ce centre hospitalier est composé de 13 services, notamment la pédiatrie, la gynécologie, la chirurgie, les services de réanimation, etc..," a affirmé le Premier Ministre. Une ambulance médicalisée complète les atouts de ce nouvel hôpital.

L’hôpital général de Danané est composé d’équipements techniques permettant son fonctionnement autonome : deux groupes électrogènes, d’un forage d’eau, d’une bâche à eau incendie de 210 m3, d’une bâche à eau alimentaire de 60 m3, d’un château d’eau de 25 m3, de deux centrales de production d’oxygène.

’’C’est donc un changement profond qui va s’instaurer dans le quotidien des populations - soit 360000 habitants dans ce département - car la santé est la chose la plus précieuse dans la vie des hommes’’, s’est félicité Patrick Achi.

Depuis cinq ans, a-t-il rappelé, ce sont "plusieurs milliers de personnel de santé recrutés, la création et la réhabilitation d’une dizaine de Centres hospitaliers régionaux et d’hôpitaux généraux et de centaines d’établissements sanitaires de premier contact pour permettre l’accès de tous aux soins primordiaux."

 En parallèle, trois actions sont prévues pour soutenir durablement l’efficacité du système sanitaire :

  • la gestion des hôpitaux en leur donnant une grande autonomie (à travers la réforme hospitalière qui crée de nouveaux types d’établissements hospitaliers),
  • le recrutement de ressources humaines de qualité (renforcement des capacités des chirurgiens, gynécologues, etc.)
  • et la politique d’entretien et de maintenance des infrastructures sanitaires.

CI-danane1

cidanane2

Crédit photos : Gouvernement de Côte d'Ivoire


Il a été rappelé que la construction de l’hôpital général de Danané s’inscrit dans le cadre du vaste programme hospitalier de plus de 1000 milliards de F CFA consistant à la construction, à la réhabilitation et à l’équipement des établissements hospitaliers sur l’ensemble du territoire national.

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture Maladie universelle, Pierre Dimba, a listé, à ce jour, sept CHR (trois construits et quatre réhabilités), cinq Hôpitaux Généraux (deux construits et trois réhabilités) et 312 établissements sanitaires de premier contact (70 construits et 242 réhabilités) sur l’ensemble du territoire national.
 

Date de publication
Réunion des partenaires techniques et financiers (PTFs) du secteur de la santé en Côte-d’Ivoire : 3 axes stratégiques
Zone géographique
Côte d'Ivoire
Crédit photo : OMS

OMS 17/11/2022 - Dans son rôle de chef de file des partenaires techniques et financiers (PTFs) du secteur de la santé en Côte-d’Ivoire, qu’il assume depuis plusieurs années, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a porté la voix de ses paires le lundi 14 novembre 2022, au cours d’une séance de travail avec le Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle (MSHPCMU), Pierre N’Gou Dimba.

Composées d’une quarantaine d’institutions, les PTFs du secteur de la santé en Côte-d’Ivoire, ont pour objectif d’accompagner efficacement l’État dans l’atteinte de ses objectifs en matière de santé, y compris ceux inscrits dans le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) 2021-2025. L’objectif principal de cette réunion était de réaffirmer l’alignement des efforts et actions des PTFs avec les besoins de l’État de Côte d’Ivoire, en matière de santé. Et cette convergence sur les offres des partenaires et les attentes du gouvernement a pu se constater au bout des échanges.

Le Ministre de la santé a partagé sa vision d’« une Côte d’Ivoire dans laquelle la santé et le bien-être des populations sont les plus élevés possible à travers un système de santé performant, accessible à tous et résilient ». Cette vision s’appuie sur 3 axes stratégiques :

  • Amélioration de la Gouvernance et du financement de la santé ;
  • Renforcement de l’offre et l’accessibilité des populations aux soins de qualité ;
  • Renforcement de la promotion de la santé et de la lutte contre les maladies.

Le constat d’une prise en charge incomplète et inadéquate dans les structures sanitaires et les nombreux transferts systématiques de malades vers la ville d’Abidjan a conduit vers des réformes du secteur de la Santé. Parmi ces réformes, nous pouvons citer le développement des 10 Pôles Régionaux d’Excellence Santé (PRES) - Lesquels ont pour chefs-lieux : Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, San Pedro, Daloa, Man, Abengourou, Bondoukou, Korhogo et Odienné - qui permettront d’améliorer l’accès aux soins et de réduire les évacuations sur Abidjan. La mutualisation des moyens et des compétences au sein des PRES permettra donc de réduire les décès évitables. (...)

lire la suite sur le site de l'OMS

Date de publication

En Côte d'Ivoire, le Ministre de la Santé, de l'Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, Pierre N'gou Dimba a procédé à la signature officielle, ce jeudi 17 novembre 2022, d'une convention avec Prusa Medica Health Tourism Platform, une entreprise Turque, spécialisée dans le tourisme médical, la formation, la recherche et la fourniture de matériels médicaux.

Cette importante collaboration entre les deux partenaires permettra à l'entreprise turque :

  • d'équiper les établissements sanitaires en matériels de pointe notamment les intrants médicaux nécessaires pour la prise en charge rapide des cas d'urgence d'orthopédie,
  • de renforcer les capacités des chirurgiens
  • et d'organiser des rencontres d'échanges conjointes entre les chirurgiens turques et ivoiriens pour le partage d'expériences.

La possibilité de traitement des cas complexes en Turquie est même envisagée.

"Ce protocole vient combler ce manque de matériels orthopédiques et de moyens dans nos hôpitaux pour une prise en charge rapide des accidentés des voies publiques qui constituent 80% des cas des urgences de chirurgie" a précisé le Ministre.

N.D.L.R. : Le "marché" des patients d'Afrique de l'Ouest ayant à se faire soigner à l'international  bénéficie d'une grande attention pour les hôpitaux privés de Turquie, du Maroc, de Tunisie, d'Algérie, mais aussi de certains pays européens dont la France. Face à l'offre grandissante, et en attendant que sur place les Ivoiriens trouvent suffisamment d'établissements de qualité dans toutes les spécialités, cette forme de coopération est surement amenée à se développer.

ARTICLE SOURCE :
Date de publication
Un prêt de plus de 165 millions d'euros pour moderniser des CHR , et renforcer la lutte contre le Covid
Zone géographique
Côte d'Ivoire
Crédit photo : Gouvernement de Côte d'Ivoire

Le gouvernement de Côte d'Ivoire a procédé le 26 octobre dernier à la ratification officielle de deux accords de prêt : l'un avec la Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), l'autre avec Agence japonaise de Coopération internationale (JICA).

Le premier, avec la BIDC, concerne le domaine de la santé. Estimé à un montant total de 37,12 milliards de FCFA ( soit environ 56 millions d'euros N.D.L.R.), il sera consacré au financement partiel de projets de mise aux normes des blocs opératoires, unités de réanimation néonatale et services d'imagerie médicale dans les hôpitaux de référence du pays.

Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, l'accord dans le domaine de la santé "comprend la construction, la réhabilitation ou l'extension, l'équipement de blocs opératoires, des unités de réanimation néonatale et des services d'imagerie médicale, ainsi que les laboratoires de 24 Centres hospitaliers régionaux (CHR) en vue de les élever aux normes standards en vigueur en matière de santé maternelle, néonatale et d'imagerie médicale."

Le second prêt d'environ 72,08 milliards de FCFA (soit environ 108 millions d'euros N.D.L.R.) de l’Agence japonaise de Coopération internationale (JICA) pour le financement du programme d’appui d’urgence en réponse à la Covid-19.

Pour Amadou Coulibaly,  le financement du programme d’appui d’urgence, en réponse à la Covid-19, permettra "de soutenir la mise en œuvre des politiques de santé publique visant à renforcer les capacités de réponse à cette pandémie. Il permettra aussi d’améliorer le financement du secteur de la Santé et de consolider, corrélativement, le rythme de progression de la croissance économique nationale."

 

 

 

Date de publication
Quand l’art s’invite dans l’univers médical en Côte d’Ivoire
Zone géographique
Côte d'Ivoire

Le 16/09/2022, la Clinique La Rosette, située à Treichville, commune d’Abidjan, a accueilli La Rosette et l’Art : une rencontre inédite entre la Médecine et l’Art.

Le Dr Yannick Assale Directeur Général de la clinique, a expliqué le contexte de l’événement organisé dans son établissement : "Dans cet univers de haute technicité qu’est le centre médical, l’art est toujours un moment de grâce, au-delà des maux, un moment de partage privilégié. Ainsi, dans un lieu qui ne se veut plus, seulement, techniquement performant, mais aussi humainement compétent, respectueux des modes de vie et attentif aux sentiments de ses patients, l’Art a toute sa place." 

 

Crédit image : Strat'Marques

Cet amour pour l'art contemporain et l'art Premier est partagé par Philippe ROS, PDG du Groupe Medimage, Partenaire stratégique de Siemens Healthineers pour l’Afrique, et par ailleurs mécène de l'association Afrik'Art, venu personnellement soutenir l'exposition.

"Ce qui nous permet, aujourd’hui, de donner naissance à la ROSETTE ET L’ART : une fenêtre sur l’esthétique et l’émotion pour soutenir l’art et la culture d’une part et aider notre personnel et nos patients à lutter pour la vie d’autre part " a conclu le Directeur.