Le CHRU de Brest lance son plan de modernisation

Date de publication
Le CHRU de Brest lance son plan de modernisation
France
Crédit : CHRU de Brest

Les travaux ont commencé en même temps que la nouvelle année - ou presque - sur le site de l’hôpital de la Cavale Blanche. Pour l’instant ils concernent les parkings. Prélude à de grandes manœuvres, inscrites dans un vaste plan de modernisation de 376 millions d’euros d’investissement qui a été approuvé en octobre dernier. Une somme importante, destinée à l’amélioration des différents bâtiments de l’établissement pour la décennie à venir.

 « Il n’y a pas eu de travaux majeurs au CHRU depuis 20 ans. Nous devons être plus attractifs. Nos installations sont un peu vétustes » avaient alors confié le directeur général du CHRU, Philippe El Saïr, et  François Cuillandre, maire de Brest et président du conseil de surveillance.                                                                                      

Le programme des différentes opérations prévues :

- la construction d’un nouveau centre de chirurgie ambulatoire qui viendra compléter le récent centre de médecine ambulatoire.. Les patients seront pris en charge dans ce bâtiment de 3 000 m2 comprenant six à huit blocs opératoires et qui devrait ouvrir au printemps 2020.

- le transfert de la réanimation de l’hôpital d’instruction des armées à la Cavale-Blanche à partir de 2019

- le transfert depuis Morvan, de toutes les activités de cancérologie

- La pharmacie et la stérilisation seront regroupées au sein d’un seul bâtiment, construit sur le site de la Cavale-Blanche à l’horizon 2022. 

- La reconstruction de l’hôpital psychiatrique de Bohars

- l’activité de soins de suite et de réadaptation, sera également installée dans un nouveau bâtiment, prévu pour 2025

- la reconstruction du centre René-Fortin, (Ehpad) et long séjour, à Bohars 

La modernisation prévoit aussi un CHRU plus connecté : la prise de RDV pourra se faire en ligne, dans le courant de 2019. De même, une application sera téléchargeable pour se repérer dans le schéma de circulation à l’intérieur des bâtiments.